Il faut , Je dois…

29 janvier 2011

Ainsi, il y a au moins deux façons de faire toutes choses. Par exemple, si nous avons la chance d’avoir un balcon ou un jardin à cultiver nous pouvons entretenir nos géraniums “parce qu’il faut le faire… Si moi je ne le fais pas, personne de le fera !” ; nous sommes alors dans le faire, nous assumons une fonction : nous fonctionnons. Nous pouvons aussi entretenir ces même géraniums “parce que j’aime prendre soin des choses vivantes et odorantes autour de moi, j’aime contribuer à créer de la beauté dans le monde et à l’entretenir » ; nous sommes alors dans l’être, nous participons à la vie, nous sommes vivants.

Le risque tragique de la première attitude, c’est de se dire : « je serai en paix quand j’aurai :
1. Fini la vaisselle (faire)
2. Rangé la maison (faire)
3. Mis de l’ordre dans mes papiers et fait ma comptabilité (faire)
4. Repeint la chambre du petit (faire)
5. Visité ma vieille tante à l’autre bout du pays (faire)
6. Lire les dix livres qui attendent d’être lu sur ma tablette de ma chambre (faire)
7. Réussi à faire une heure de sport tout les jours (faire)
8. Maitrisé enfin mon ordinateur (faire)
9. Terminé mon cours d’anglais (faire)
10. Achevé ma thérapie (faire)
11. Clôturé mon divorce (faire)
12. Atteint l’illumination (faire)
Nous pouvons ainsi attendre 150 ans à nous agiter nerveusement, à faire toutes ces choses l’une après l’autre (et souvent l’une dans l’autre : tout en même temps), dans une grande confusion et une grande insatisfaction du cœur espérant toujours que la suivante nous comblera davantage, au lieu de puiser notre satisfaction profonde à la fois dans la chose elle-même, dans la valeur que sert la chose et dans l’être, notre être, qui est, vit et dure au-delà de la chose. »
Prenez le temps de vous connecter à vous, de sentir ce qui se passe dans votre corps quand vous pensez à : « je dois, il faut ». Après avoir accueilli ces injonctions, essayez de mettre une valeur qui vous est propre derrière l’action à mener (et non une croyance, plus difficile à discerner). Et maintenant…………………………………. goutez la joie du sens retrouver dans l’action.
Eric Herisson 

Le dernier jour de l’année

31 décembre 2010

Achèvement d’une belle semaine de congés : les suites d’un Noël amitié à défaut de Noël familier où je prépare l’an nouveau.

Allez aux Halles acheter les derniers ingrédients d’un réveillon raclette aux 4 fromages avec des amis à mon goûts aussi puisque se sont mes amis.

Les Halles de Nîmes m’enchantent à chaque visite : ça grouille de gens, Mr et Mme Toulemonde s’y retrouvent  pour des achats le plus souvent raffinés.

J’aime blaguer avec la fromagère qui devient Ma fromagère , celle qui me choisit les bons pelardons et me raconte les joies et peines de son beau métier.

Faire choisir kakis et grenades  par un vendeur à l’humour pétillant et être certaine du bon choix.

Le poisson si frais et si cher mais quel décile cuit en papillote : curcuma, cèleri , citron , oignons et gros sel… Un régal  !!!

L’année a été riche en découvertes, retour à soi, endurance malgré le stress au travail…

Je retiens 2 impressions : m’ouvrir à l’inconnu , à la nouveauté, avancer !

J’ai de nouveaux rêves possibles, j’ai envie d’être Heureuse tous les jours grâce aux petits rien et au grands tous.

Il s’agît du regard que l’on porte sur  soi- même, sur la vie, les choses, les gens, l’amour qui nous permet de ne rien regretter et d’avancer vers la Nouvelle année , promesse de renouveau , promesse de tendresse , qui sait???

p1010666-450_350.JPG

La RéAlliance

28 octobre 2010

Trois visions de l’individu inspirent nos comportements sociaux depuis plus d’un demi-siècle : le «nous» de la Tradition, le «je» de la Réussite matérielle, et le «moi» de l’Expression personnelle. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Un nouveau modèle d’individu, moins égocentré et plus conscient des interdépendances, est en train de se former sous nos yeux : le «moi-nous» de la Ré-alliance.
Mobilisation écologique, réseaux sociaux, projets solidaires, recherche de sens, réhabilitation du coeur et aspiration à se rendre utile - l’individu contemporain se réinvente des liens collectifs, plus coopératifs, plus engagés, plus constructifs, et élargis à un horizon beaucoup plus vaste.
Qu’est-ce donc que la Ré-alliance ? Qu’apporte-t-elle à notre vie quotidienne ? Et quelle place prend-elle face aux trois autres visions toujours actives dans notre société ?

Françoise Bonnal, experte du consommateur et des marques au sein des plus grands groupes internationaux de publicité pendant plus de trente ans, a été directrice du département des Études sociologiques de la Sofrès, DGA de l’agence de publicité DDB, présidente fondatrice de Brand & Business Consulting, et Executive Vice-Présidente du groupe de communication DDB Worldwide.

Extrait du livre :
Il y a une vie après et à côté de l’individualisme

HARO SUR L’HYPERINDTVIDUALISME

La libération de l’individu, rêve et moteur de tous les combats, débouche aujourd’hui sur la remise en cause de son aboutissement logique : l’individualisme. L’individu contemporain, libéré des chaînes de la tradition, de la pénurie et du totalitarisme, ne serait pas l’homme nouveau des utopistes. Empêtré dans la spirale sans fin de désirs fabriqués, observateur désabusé de «la fin des idéologies», «consommateur schizophrène» doublé d’un citoyen «défiant», il ne jouit que d’un «bonheur paradoxal» qui fait, par ailleurs, le malheur de la planète et du reste de ses habitants. N’y aurait-il que cela au bout du chemin, l’échec de l’homme occidental et une triste fin de l’histoire ?
Depuis l’après-guerre, les sociologues, et en particulier David Riesman, ont repéré plusieurs visions successives de l’individu et de son rapport à la société : la vision «Tradition», où il est membre déférent du «nous» de sa communauté ; la vision moderne de la «Réussite matérielle», où il s’en libère, s’affirme «je» et s’acharne à réussir socialement ; la vision postmoderne de l’«Expression personnelle», où il ne veut plus devenir que lui-même, «moi», explorateur de sa singularité et créateur de sa propre vie. C’est cette dernière vision très personnelle, inaugurée par les mouvements étudiants des années 1960-1970 et exacerbée en hyperindividualisme aujourd’hui, qui est la cible des critiques et fait figure d’impasse.

Livre de Françoise de Bonnal

Offre de Services en Accompagnement Humaniste .

10 juillet 2010

 logo-big2-copie-450_350.jpg

* Relation d’aide individuelle :

-accompagnement humaniste grâce au processus de communication non violente crée par Marshall Rosenberg spécialisation en cours…

* Méthodologie de projet co-créative : 

-avec l’outil Jeu du Tao : un jeu coopératif de connaissance de soi où les joueurs découvrent ensemble leur potentiel réciproque et s’engagent dans des nouveaux projets individuels ou collectifs.

* Groupe d’entraide mutuelle:

- autours d’une thématique ou problématique commune ex : la Crise… sur 10 séances un groupe de 8 à 10 personnes sélectionnées à l’avance et engagées à participer à toutes les séances.

Ma formation est celle de Travailleuse sociale diplômée d’Etat depuis 1989, j’exerce depuis 21 ans dans différentes organismes.Je pratique le Qi-gong , la marche méditative et le Mindfullness. J’ ai suivi  des formations en CNV depuis 2007  et me spécialise dans cet art de vivre qui contribue dans un premier à mon Bien Être et me permet d’accompagner les personnes en chemin vers un Mieux Être.Convaincue que nous vivons une époque formidable de bouleversements sociaux et aussi de découverte que nous sommes créateurs de nouvelles culturelles.Dans tous les milieux le besoin de plus d’Humanité apparaît comme une urgence sociale: dans les entreprises, dans les familles, en politique etc…Puissions nous Ensemble contribuer à servir la Vie là où nous sommes aujourd’hui !!!!

Trouver le Chemin vers l’Epanouissement de Soi.

10 mai 2010

 logo-big2-copie.jpgJe propose une journée pour soi: Marche Méditative et Partie de jeu du Tao  samedi 5 juin 2010 de 10h à 18h dans la nature proche de Nîmes entre vignes et sous bois.

Le matin la marche silencieuse en pleine nature pour retrouver le calme et la confiance en soi: les pensées défilent, les pas s’enchainent et le calme vient.

L’après-midi j’animerai une partie de ce jeu coopératif où l’exploration des forces et faiblesses en présence grâce au vis à vis des autres joueurs amènent une autre conscience de soi et des désirs qui ne demandent qu’à trouver leur accomplissement.

6 joueurs max

30€ la journée

Renseignements et inscriptions au 06 29 55 04 08

Mon logo

10 mai 2010

logo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpglogo-big2-copie.jpg

Le prinicpe “LOL 2 A “lâcher- prise, action/réaction + Amour = force multipliée par 2

1 mai 2010

logo-big2-copie.jpgCesser de juger le monde en bien ou en mal

Sortir de l’état de victime impuissante et retrouver son pouvoir intérieur

Cessez de chercher de l’aide à l’extérieure

1) c’est moi qui doit changer pas les autres

Si je change le monde extérieur change

Je suis le libre arbitre et je peux changer mes pensées

Les pensées sont des vibrations de l’énergie, en modifiant nos pensées nous modifions l’énergie de notre corps.

MA VIE EST CE QUE JE PENSE D’ELLE , le monde est ce que je pense de lui  .

Avec l’amour le performance d’une individu est multipliée par 2

On ne peut changer le passé mais on peut changer sa vision du passé

Sortir du jugement : chaque pensée revient à son emméteur

Ce qui compte c’est vos désirs, ce que les autres font c’est leur problèmes pas le vôtre .

L’avenir dépend de ce qu’on pense maintenant

Vous êtes ce que vous pensez être. ” il sera fait selon votre foi”

Vous êtes responsables  de tout ce qui vous arrive

1° lâcher prise: accepter l’etat présent ne pas le retenir il passe

2° ne jugez pas : pas de conflit ni de résitance

3° ne pensez pas au chemin il y en a plusieurs

4° ne luttez pas pour le but

5° ne vous concentrez pas sur le but

6° ne doutez pas d’atteindre votre but avec la confiance. “avec un grain de foi rien ne nous est impossible

ICI MAINTENANT plus de résistances

Choisir l’amour

l’amour est une énergie illimitée, notre sécurité absolue,la réponse à toutes nos questions, la force de l’univers et la terre son école.

QUOIQU’IL ARRIVE AIMER LE 

S’AIMER SOI MÊME celui qui s’aime est en harmonie avec lui même il ne projettera pas de conflit à l’extérieur 

AIMEZ VOUS VOUS MÊME ET  AIMEZ LES AUTRES extrait du livre le principe lol2A ed olt

Paris vu par mapi

14 avril 2010

p1010696-450_350.JPGp1010698-450_350.JPGp1010699-450_350.JPGp1010700-450_350.JPGp1010702-450_350.JPGp1010711-450_350.JPGp1010715-450_350.JPGp1010717-450_350.JPGp1010718-450_350.JPGp1010721-450_350.JPGp1010724-450_350.JPGp1010734-450_350.JPGp1010738-450_350.JPGp1010747-450_350.JPGp1010750-450_350.JPGp1010756-450_350.JPGp1010758-450_350.JPGp1010759-450_350.JPGp1010770-450_350.JPGp1010773-450_350.JPGp1010775-450_350.JPGp1010777-450_350.JPGp1010778-450_350.JPGp1010779-450_350.JPGp1010761-450_350.JPGp1010762-450_350.JPGp1010763-450_350-450_350.JPGp1010764-450_350.JPGp1010765-450_350-450_350.JPGp1010767-450_350.JPGp1010740-450_350.JPGp1010768-450_350.JPGp1010772-450_350.JPGp1010760-450_350-450_350.JPG

Ma semaine à Paris…

23 mars 2010
L’impression d’être partie longtemps car j’ai pris mon temps chaque matin pour méditer et préparer mon périple. Le guide du routard et le guide des alternatives sous le bras et c’est parti.  Notre- Dame et l’ile St Louis, Montmartre en montmartrobus et à pieds, St Germain des près, le quartier Latin, le Louvre, de la Bastille à la gare de Lyon: que cette ville est immense et belle. Des petits restos ou bars pour déjeuner le midi et des jardins du Luxembourg et jardin des plantes pour me connecter à la nature. Le rythme s’accélère quand vous prenez le métro: le et la parisienne sont des champions du sprint  dans les couloirs du métro au cas ou ils attraperaient celui d’avant, et pourraient gagner 5′ sur le timing. Chaque quartier a son ambiance et ses curiosités et je me suis régalée comme tous mes amis touristes croisés au coin des rues qui comme moi cherchaient leur rue suivante. J’ai hâte d’avoir la chance de continuer mes explorations et comme mes formations m’amènent bientôt dans le xlll° je prévois de visiter la Butte aux cailles, le 1° arrondissement et ses monuments et le fameux quartier des halles…
….je ne suis pas parisienne, ça me gêne, ça me gêne et la prochaine fois aussi peut-être un petit tours dans le monde des soirées nocturnes???
J’ai rencontré des vrais gens formidables: mon hôte une femme sereine qui s’ouvre à de nouveaux possibles dont le chemin amoureux a des ressemblances avec le mien. Nous avons partager des moments forts d’amitié, découvert ensemble le café de l’amour et jouer avec d’autres un partie de jeu du Tao étonnante de coïncidences. Marie,JP et leurs trois filles: mes amis fidèles depuis bien longtemps: quelle joie de recevoir deux beaux dessins très colorés des deux aînés et d’apprivoiser la plus jeune. Marie tu es une Femme accomplie, Mère et Epouse qui trouve la force d’assumer famille et métier, vie culturelle et spiritualité: comme tu es belle. Et tous ces inconnus croisés dans les rues, au bar des parisiens. Patrice à Tao village : ce jeu du Tao est devenu une passion et quel cadeau que de rencontrer son créateur qui m’encourage sur la voie de l’échange.

p1010713-450_350.JPGp1010760-450_350.JPGphoto-bonne-ann-e-duluc-450_350.jpgimport-070210-035-450_350.JPG

Synchronicité

13 mars 2010
 
 
Avez-vous déjà eu l’impression que tout s’enchaîne, que vous êtes bien là où vous devez être, que ce que vous faites ou entreprenez est dans l’air du temps? Souvent je pense à quelqu’un est il ou elle apparait , je m’entends : un coup de fil, un mail, on se croise quelque part.
Jung appelle cela la synchronicité, nos inconscients sont liés et plus vous êtes en phase avec la personne et plus l’effet miroir, ou la connexion se fait.
J’ai commencé mercredi ma première séance de travail social de groupe auprès d’assurés sociaux devant préparer leur reprise de travail après des difficultés de santé importantes.
Pil dans le mille mimil :
-tous les matins je prends 10 à 15° de centrage-méditation en silence et je lis une à deux pages d’un livre que j’aime qui me porte. Mercredi matin voici ce que j’ai lu et pu partager au groupe en guise d’introduction de leur accompagnement:
 
” Les conditions sociale changeront-elles un jour? Sûrement;il faudra cependant mettre des mots sur ce changement si nous voulons qu’il se produise. En réalité, la parole crée le monde beaucoup plus efficacement que nous le croyons. Lorsque nous mettons des mots sur les maux, les dits maux deviennent des mots dits et cessent d’être maudits” in Le meilleur de soi de Guy Corneau.
 
Plus rien à dire tout est dit.
 
 
 
 
p1010378-450_350.JPGp1010379-450_350.JPGp1010384-450_350.JPGp1010402-450_350.JPG