Archive pour août 2009

Vivre à Nîmes

Lundi 31 août 2009

J’aime cette ville où j’ai atterri en 1999 en bonne Lilloise perdue au sud je me suis sentie bien au centre ville: une copine récemment m’a dit que ce dit centre ville lui faisait penser au vieux Lille: imprégnation?

Dès amis parisiens ont tiré au pendul leur destination de lieu de vie et sont venus vivre à Nîmes?

Une jeune couple bio-écolo vient de sortir un bi-mensuel sur les valeurs alternatives:  ambitueux

Une mère de famille a monté son association de parents et partage ses talents de maman non-violente, l’allaitement, le cercle de femmes etc…

Cette ville foisonne de belles initiatives et en France dans toutes les villes il y a des gens comme cela qui crée de la Nouvelle culture, un autre mouv…

A Nîmes ya la Féria et les vrais gens qui vivent de leur idéal, de leurs rêves d’un monde à l’autre plus cool, moins cher, plus de temps, plus d’amour…

Merci à Alice Miller

Vendredi 28 août 2009


“Si je connaissais des thérapeutes assez respectueux pour répondre à vos questions; assez libres pour montrer leur indignation sur les comportements de vos parents envers vous; assez courageux pour vous accompagner avec empathie quand vous exprimez votre rage bloquée dans votre corps depuis des décennies; assez bien informés pour ne pas faire des sermons sur “vous devez oublier”, le pardon, la méditation et les “pensées positives”; assez honnêtes pour ne pas vouloir vous endormir avec des mots vides comme “spiritualité” quand ils ont peur de votre histoire tragique - je serais heureuse de vous donner leurs noms, adresse et téléphone. Mais je ne les connais pas.
Quand j’ouvre Internet, je trouve une avalanche d’offres ésotériques, religieuses, sectaires, commerciales ou des pratiques manipulatrices dangereuses sur le corps, en tout cas pas ce que je cherche.
Dans l’espoir qu’il existe aussi des thérapeutes qui proposent une confrontation sérieuse et systématique avec la réalité de la propre enfance et une assistance sans vous leurrer, je vous propose avec ma liste FAQ les outils pour votre recherche.
Si les thérapeutes refusent de répondre à vos questions, vous gagnez, au moins, du temps et de l’argent.
Si vous avez gardé la crainte de l’enfant sous terreur que vous étiez, quand vous posez des questions aujourd’hui aux thérapeutes, votre peur est compréhensible mais cela ne veut pas dire que vos questions ne sont pas importantes et essentielles, elles le sont sans aucun doute. “

Alice Miller

Mes vacances Hollywood chewing- gum

Samedi 22 août 2009

Quand j’étais petite ma réclame préférée à la télévision était cette bande de grands qui s’amusaient ensemble dans la nature et semblaient heureux de vivre. Pour cette petite fille joueuse et amoureuse de la vie cette perspective qu ‘ en grandissant il ne me serait plus interdit de rire , de courir, de jouer, de danser m’a donné espoir. Née dans une famille où les adultes ne se souvenaient plus que les enfants sont vivants, bougent, s’amusent, expriment la vie qu’on leur a donné , j’ai  le plus souvent pris le rôle de la fille sérieuse, qui étudie, suit sa religion, devient une bonne professionnelle etc… C’est vacances ont réveillé en moi ces potentialités de vie innées, présentes au fond de moi.

J’ai chaque jour profité de la nature même les jours de pluie quelle fraicheur. J’ai ris, chanter, danser, marcher, été écouté et écouté à mon tours l’autre qui croise ma route. J’ai retrouvé cette sensation d’exister dans le mouvement, et la vie avec d’autres désireux aussi de se faire du bien.

Je prendrais soin encore plus  de ses besoins de récréations , de jeux, de balades, d’exprimer ma vitalité en dansant… Je suis enfin heureuse et je m’aime pleinement.

Des vacances auto-gérées avec l’association epanews: allez voir le réseau-ning et le groupe Ardèche 2009 et vous verrez toutes ces belles personnes en marche dans leur vie. (cf blogoliste ci-contre)

Merci la Vie!

Je me bouge un peu…

Lundi 3 août 2009

Il m’a fallu presque une semaine pour réaliser que j’étais en vacances changer de rythme ne m’est pas aisé? et pourtant ralentir et se déprogrammer des obligations que l’on se donne me fait du bien  et en même temps vivre de nouveaux challenges sportif  comme cette rando en plein cagnard avec des amis ou ma première sortie vélo de 30km autours de ma ville.

Aller au festival d’Avignon avec un ami, m’occuper d’un petit neveu et jouer au tennis avec lui, préparer à déjeuner pour un ami et trouver de nouvelles recettes en innovant, aider une amie en plein déménagement avec sa famille et gôuter au bon repas préparé par son futur, pique-niquer au pied de la tour Magne et rire aux éclats, fêtér les 30 ans d’une femme exceptionnelle et dynamique avec qui je collabore sur des projets nouveaux, visiter mon ancienne voisine et déjeuner à Uzès quelle classe! mes vacances ne font que commencer et je suis déjà enchantée de toutes ses rencontres et relations qui durent. La vie est belle et je suis heureuse !